Navigation – Plan du site

Consignes aux auteurs

Forme

L’article proposé devrait comporter entre 40 000 et 60 000 signes (espaces compris, bibliographie exclue). Il est conseillé de le structurer en différentes parties avec des titres évoquant leurs contenus, y compris une introduction et une conclusion. Pour des raisons de lisibilité et de mise en page, veuillez éviter de créer plus de trois niveaux de titres.

RESET tient à disposition des auteurs un document Word contenant des styles de mise en page pré-formatés et quelques exemples d’application. Pour les utilisateurs d’un logiciel de bibliographie, il existe un style Endnote (compatible Zotero).

Citations et références dans le texte

Les citations, composées en police romaine – et non pas en italique – sont placées entre guillemets chevrons « », précédés et suivis d'un espace insécable.

De manière générale, les références bibliographiques sont intégrées dans le texte et non en notes de bas de page. Les auteurs voudront bien se conformer au système (auteur, date), ou, lorsqu'on se réfère à une page précise : (Giddens, 1991 : 87-89), sachant que toute citation de la littérature scientifique doit être accompagnée d’une référence bibliographique et des numéros de page.

Lorsqu’on fait référence à plusieurs auteurs, on les sépare à l'intérieur de la parenthèse par des points-virgules : (Foucault, 1969 ; Giddens, 1991). Lorsqu’un texte est écrit par deux ou plusieurs auteurs, les noms sont liés par l’esperluette (Helsper & Eynon, 2010).

Les tableaux, graphiques, figures et illustrations sont numérotés et comportent chacun un titre ainsi que l’indication de la/les source(s).

Notes de bas de page

À quelques exceptions près (voir « Sources »), aucune référence ne figure en bas de page. Les notes de bas de page sont numérotées séquentiellement, et sont à insérer avant un signe de ponctuation, exception faite des points d’exclamation, d’interrogation et des guillemets de fin de citation.

Tableaux, graphiques et illustrations

L’ensemble des tableaux, des graphiques (intitulées « figures ») et des images/photographies (intitulées « illustrations ») sont précédés par des rubriques numérotées. Lorsqu’ils présentent des résultats d’analyses statistiques, ils sont suivis d’une description comportant le « champ » de l’étude, la « source » et éventuellement une « note de lecture ». Les auteurs transmettent sous format Excel les tableaux (y compris les tableaux à l’origine des graphiques) à la revue qui se charge de leur mise en forme.

Les images/photographies présentées sont suivies d’une présentation de la « source » et, lorsqu’il s’agit d’une copie d’écran, de la date de consultation de la page web en question.

Sources

Le traitement des sources (par exemple des œuvres littéraires ou picturales, archives, articles de journaux, sites internet, etc.) est différent de celui de la littérature scientifique. Les sources peuvent être indiquées en note de bas de page, et n’apparaissent ni en fin de texte ni dans la bibliographie. Deux cas de figures sont à distinguer :

  1. L’article repose sur un corpus de sources ; dans ce cas, il convient de composer une note de bas de page méthodologique au début du texte, dans laquelle l’ensemble des sources est référencée (par exemple séries d’archives, corpus d’entretiens retranscrits, …) ; dans le cas précis de citations d’entretiens, il suffira ainsi d’une première note de bas de page indiquant la provenance du matériel empirique, puis lors des diverses citations, d’une référence entre parenthèses indiquant le nom, pseudonyme ou les initiales de l’interviewé, et éventuellement les caractéristiques distinctives retenues. Par exemple (François, ouvrier, 25 ans).

  2. L’article convoque des sources unitaires (quelques œuvres littéraires, quelques articles de journaux) ; dans ce cas, les sources sont référencées en note de bas de page au fur et à mesure de leur apparition dans le texte. Pour leur mise en forme, veuillez vous inspirer des indications ci-dessous.

Références bibliographiques

Dans la liste des références bibliographiques, groupée en fin de manuscrit, seules les références citées dans le texte sont énumérées, en continu (sans distinction entre ouvrages, articles, etc.), de façon exhaustive et par ordre alphabétique, dans le format suivant :

Pour les ouvrages :

  • Weber Max (1971). Économie et société, Paris, Plon [1922].

  • Granjon Fabien, Lelong Benoit & Metzger Jean-Luc (dir.) (2009). Inégalités numériques, clivages sociaux et modes d'appropriation des TIC, Paris, Hermès/Lavoisier.

Pour les articles d'ouvrages collectifs :

  • Jouët Josiane (2011). « Des usages de la télématique aux Internet Studies », in Granjon Fabien & Denouël Julie (dir.) Communiquer à l'ère numérique. Regards croisés sur la sociologie des usages, Paris, Presses des Mines, pp. 45-99.

Pour les articles de revues :

  • Heinich Nathalie (2006). « La sociologie à l’épreuve des valeurs », Cahiers internationaux de sociologie, 2 (121), pp. 287-315.

  • DiMaggio Paul, Hargittai Eszter, Neuman Russell & Robinson John P. (2001). « Social Implications of the Internet », Annual Review of Sociology, 27, pp. 307-36.

Pour les articles de revues en ligne :

  • Mercklé Pierre & Octobre Sylvie (2012). « La stratification sociale des pratiques numériques des adolescents », RESET. Recherches en sciences sociales sur Internet, 1 (1) [en ligne], mis en ligne 01.01.2012, consulté 16.02.2014. URL : http://reset.revues.org/10129.

Sites internet :

  • Les sites et les pages web doivent être indiqués dans une section à part, à la fin de la bibliographie. Ces références doivent dans la mesure du possible présenter le nom du site, le nom de l’auteur et, surtout, la date de la dernière consultation du site (consulté JJ.MM.AAAA).

NB : Les noms de famille sont en petites majuscules

À noter aussi qu’il est préférable d’utiliser dir. plutôt que éd. pour les directeurs d’ouvrages collectifs. Par ailleurs, en cas d’auteurs multiples, tous les auteurs doivent être cités dans les références bibliographiques. En revanche, dans le corps du texte, on évite de citer les auteurs au nombre de trois et plus, en s’y référant par le premier auteur suivi de et al. (en italique).

  • Les cahiers de Revues.org